Archive

Archive for janvier 2012

Exchange 2010 – PST Capture Tools

exchange2010

Une vrai bonne nouvelle pour tous les professionnels Exchange ! Le très attendu PST Capture Tools est disponible depuis hier !

Pour rappel, l’outil permet de scanner le réseau à la recherche des fichiers PST stockés sur les postes de travail. Une fois l’inventaire terminé, une console permet de manipuler les fichiers trouvés et de les réinjecter dans une boite aux lettre Exchange 2010 par exemple.

A découvrir en urgence sur The Exchange Team Blog.

Télécharger PST Capture Tools.

Un grand merci à l’excellent Anthony Costeseque pour l’info.

 

Catégories :Actualité, Exchange, Freeware Étiquettes : , ,

Magic Quadrant for Endpoint Protection Platforms 2012

20 janvier 2012 1 commentaire

gartner136

16 Janvier 2012. Nouvelle version pour le Magic Quadrant for Endpoint Protection.

Figure 1. Magic Quadrant for Endpoint Protection Platforms

Evènement notable cette année : l’entrée pour la première fois dans le carré des leaders, de l’éditeur russe Kaspersky ! Pour les autres, pas de suprises, Symantec, McAfee, Sophos et Trend Micro sont toujours au rendez vous.

Lire le rapport complet

Exchange 2010 – Lenteur lors du lancement de la console Exchange

10 janvier 2012 2 commentaires

J’ai rencontré le problème lors de la mise en place d’une plate-forme de test Exchange 2010 SP2. Tous les éléments se sont installés correctement (1xControleur de domaine Windows 2008 R2 w/SP1, 2xCAS/HUB en Windows 2008 R2 w/SP1 + Exchange 2010 SP2, 2xMBX en Windows 2008 R2 w/SP1 + Exchange 2010 SP2) le tout sous Hyper-v. Franchement tout fonctionne au quart de tour mis à part un petit détail contrariant : la console Exchange met un temps excessif  à se lancer et une petite fenêtre « Add Snap-in » s’affiche à l’écran un temps relativement long, fini par se planter puis à se relancer toute seule et au final, une fois sur deux, la console parvient finalement à  se lancer avec la grace d’un éléphant sur une patinoire! Ca ressemble furieusement à un problème de time-out sur le snap-in mais bon ca me fait une belle jambe de le savoir.

Je pensais à un bug dans la version SP2 (je n’avais jamais rencontré le problème sous SP1) et j’ai donc axé mes recherches dans ce sens; Résultat : zero, nada, personne n’a jamais rencontré ce problème. J’élargi mon champ de recherche, et la surprise, je découvre que le problème existait deja sous Exchange 2007 et qu’il existe une petite bidouille pour y remédier. La bonne nouvelle, c’est que la petite astuce fonctionne également pour Exchange 2010 ! La voici :

Créez (c’est ce que j’ai fait) ou modifiez les fichiers suivants :

%systemroot%\system32\mmc.exe.config
%systemroot%\system32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe.config

Dans les deux fichiers collez le contenu suivant (notepad fait très bien l’affaire):

<configuration>
<runtime>
<generatePublisherEvidence enabled= »false » />
</runtime>
</configuration>

A présent relancez la console et profitez de votre journée  🙂

PS :Je reviendrais probablement dans un prochain post sur le détail de la mise en oeuvre de la plate-forme Exchange 2010 SP2.

Catégories :Exchange, Tips & Tricks Étiquettes : , , , , ,

Problème de performance disque sur un serveur HP Proliant DL360 G7

Dernièrement, j’ai eu à installer un certain nombre de serveurs (DL3xx) en vu du déploiement d’une plate-forme Exchange 2010.

Avant de me lancer dans la validation du sous sytème disque dans les règles de l’art (à coup de  JetStress 2010), j’ai voulu tester les performances disque à la louche à l’aide d’un outil simpliste mais efficace au doux nom de DiskTT (téléchargeable ici).

Les résultats sont plutot surprenant :

Serveur #1 : Carte RAID Smart Array P410i/zero cache : 2 x 146GB 10k en RAID1

  • Ecriture séquentielle : 9,3MB/s (ouille !!! mon laptop fait mieux que ca !)
  • Lecture séquentielle : 52MB/s
  • Accès aléatoire : 11,5MB/s

Quelques clics sur Google plus tard, je découvre que je ne suis pas seul au monde et qu’il existe même une parade au problème. En fait, le serveur n’est pas en cause. C’est la carte RAID qui est la source du problème. La solution : ajouter du cache à la carte P410i!

Effectivement, le même test réalisé avec la même carte RAID équipée de 512MB de cache fait passer l’écriture séquentielle à 145MB/s.

Sur le serveur #2 équipé d’une P410i/512MB, le même test effectué sur un volume constitué de 6x300GB 10K en RAID10 est encore plus spectaculaire :

  • Ecriture séquentielle : 479,2MB/s (ca décoiffe !)
  • Lecture séquentielle : 261,5MB/s
  • Accès aléatoire : 40,5MB/s

Ce qu’il faut retenir de tout ca, c’est que si vous projetez d’acquérir un serveur destiné à une application gourmande en E/S (Base de données, Messagerie, …)  soyez attentifs aux caractéristiques de la carte RAID et exigez qu’elle soit dotée d’un cache en lecture/ecriture (512MB c’est très bien pour la plupart des usages).


Catégories :HP, Serveurs, Stockage